Les universités Vivaldi 2013

Les universités Vivaldi  sont organisées par les universités numériques en région avec le soutien du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche. Elles ont pour but de rassembler des acteurs de l’enseignement supérieur motivés par l’utilisation des TICE ainsi que par les questions de pédagogie dans un enseignement en présentiel et à distance.

Les universités Vivaldi 2012-2013 affichent comme l’an dernier la volonté de toucher prioritairement les enseignants et de se centrer sur le développement des compétences professionnelles nécessaires à l’usage pédagogique du numérique. Elles s’inscrivent dans le plan d’action « Formation et accompagnement des enseignants à la pédagogie universitaire numérique » lancé en janvier 2010. À partir des présentations de dispositifs d’enseignement utilisant les outils numériques, seront systématiquement questionnées les compétences des enseignants pour concevoir et enseigner. Ces universités constitueront également des lieux privilégiés pour recueillir des besoins et attentes des enseignants susceptibles de guider des plans de formation en région. Elles permettront enfin de faire avancer la réflexion sur les dispositifs d’accompagnement des enseignants.

Cette édition a porté sur la thématique « Développer la pédagogie universitaire numérique » déclinée en trois axes :

  1. Les dispositifs numériques d’enseignement et de formation
  2. Les changements dans l’organisation et les pratiques professionnelles
  3. Les dispositifs de formation et d’accompagnement des enseignants

Suite à l’appel à communication, ma contribution a été retenue dans le cadre de l’Atelier “Enseigner et apprendre à l’ère numérique : changer oui, mais comment ?”  Modérateur : Bruno Devauchelle :

Dispositif sociotechnique de médiation dans la formation à distance : le microblogging pour les communautés d’apprenants – Xavier Inghilterra, I3m-EA3820

Un nouveau Master Recherche Infocom à Paris Ouest

L’université Paris Ouest Nanterre La Défense propose un Master Recherche en sciences de l’information et de la communication innovant, permettant aux étudiants de mener leur projet de recherche personnel tout en prenant part à l’animation et la production de contenus à travers des travaux pratiques originaux.

Le master recherche est le premier pas vers le doctorat.
Mais ce diplôme permet aussi d’intégrer l’entreprise dans de très bonnes conditions.

Suite au master recherche, la logique veut que l’étudiant prépare une thèse. À savoir trois à quatre années d’études en école doctorale qui se concluront par une soutenance devant jury.

Une fois docteur, plusieurs types de carrières sont possibles. L’enseignement supérieur, mais aussi la recherche publique ou privée, fondamentale ou appliquée, en France et à l’étranger.

D’autres voies sont par ailleurs envisageables vers des entreprises publiques et privées pour occuper des postes d’expertise. Les cabinets de conseil sont aussi intéressés par ces compétences, de même que les grands organismes de recherche publics (CNRS, Inra…) ou privés.

 

Logo-Nanterre-endossement-PHILLIA


Fiche formation du Master Recherche Infocom

Journée d’études : Usages des dispositifs sociotechniques numériques

Journée d’études : Usages des dispositifs sociotechniques numériques

La journée d’étude sur les usages des dispositifs sociotechniques numériques s’est tenu à Nice – MSHS Saint-Jean d’Angély. Coorganisé par les laboratoire GREDEG, I3M, MSHS Sud-Est et notre labortoire ELLIADD – OUN, cette journée a rassemblé quelques 80 enseignants-chercheurs, doctorants et professionnels sur les concepts d’usages et de DISTIC. 

Les concepts d’usage et de dispositif socio techniques d’information et de communication

  • Jacques Araszkiewiez, MCF, I3M, Université de Nice Sophia Antipolis : «  Vers de nouveaux espaces sémiotiques »
  • Bernard Conein, Professeur, GREDEG-MSHS, Université de Nice Sophia Antipolis et Alexandre Delanoë, Sociologue, Télécom Paris Tech : « Les réseaux socio-numériques comme réseaux d’interaction »
  • Alexandre Coutant, MCF, ELLIADD / OUN, Université de Franche-Comté à Montbéliard : « Les identités numériques : le dispositif contre les usages »
  • Christian Licoppe, Professeur de Sociologie des Technologies d’Information et de communication à Télécom Paris Tech : « Des “smart grids” au “quantified self” : dispositifs réflexifs et gouvernement par les traces »
  • Diane Dufort, Doctorante ELLIADD / OUN, Université de Franche-Comté: « Diversifier les pratiques culturelles par le Jeu persuasif en Réalité Alternée »
  • Discutant : Jean-Claude Domenget, MCF, ELLIADD / OUN, Université de Franche-Comté à Montbéliard

Usages et dispositifs socio techniques d’information et de communication : Etudes de cas

  • Lise Arena, MCF, GREDEG-MSHS, Université de Nice Sophia Antipolis : « Le rôle des artefacts numériques dans la coordination d’une organisation virtuelle : le cas d’une expédition en Antarctique »
  • Michel Durampart, PR, I3M, Université du Sud Toulon Var : « Un retour sur les questions d’usages et de médiations dans le cadre des DISTIC : cadrage des travaux d’I3M autour de la culture numérique »
  • Xavier Inghilterra, Doctorant I3M, Université du Sud Toulon Var : « Le microblogging comme dispositif sociotechnique : usage de Twitter dans la formation à distance »
  • Pascal Maniscalco, Doctorant I3M : « Le problème de la description des DISTIC : hétérogénéité, frontières, flux »
  • Catherine Felix, Doctorante GREDEG-MSHS: « Artefacts et coordinations sociales en milieu médical »
  • Discutant : Valentina Tirloni MCF, I3M, Université de Nice Sophia-Antipolis

Le comité d’organisation est composé de Jean-Claude Domenget (Elliadd), Bernard Conein (GREDEG-MSHS), Alexandre Coutant (Elliadd), Alexandre Eyries (I3M), Nicolas Pélissier (I3M), Paul Rasse (I3M).

4th Conference “Digital Document & Society” | Diversification & renewal of mediations

Depuis 2006, la conférence « Document numérique et Société » s’est donnée pour mission d’apporter des éclairages sur les dimensions économiques et sociétales de la notion de « document numérique » à travers l’observation de la boucle reliant la production à la réception, de l’analyse de l’offre à celle des usages.

Après avoir favorisé en 2008 les observations et les retours des pratiques de terrain mais aussi les réflexions plus théoriques sur les concepts et les modèles qui continuent de renouveler l’étude du champ documentaire, la conférence de 2010 avait choisi d’approfondir la dimension politique du document.

La quatrième conférence a eu lieu le 29 et 30 avril 2013 à l’Université de Zagreb (Croatie) et s’est donnée plus spécifiquement pour objectif d’examiner les évolutions en phase avec le développement sociotechnique du web.

Programme des interventions :

Lundi 29 avril 2013

HEURES ÉVÉNEMENT
09:30 – 10:00 Bienvenue et introduction à la quatrième conférence – Boustany, Broudoux, Chartron, Zorica
10:00 – 10:30 Au sujet de la diversification de la fonction médiation – Michael Buckland
10:45 – 12:30 Archives, patrimoine : transformation numérique et interaction
10:45 – 11:20 › Les archives à l’ère de leur reproductibilité numérique – Anne Klein, École de bibliothéconomie et des sciences de l’information – Université de Montréal
11:20 – 11:55 › Institutions patrimoniales et médiation : la découverte des collections numérisées à travers le jeu multimédia. – Benjamin Barbier, Université Paris 8 Vincennes-Saint Denis
11:55 – 12:30 › The Performing World of Digital Archives – Guillaume Boutard, Centre for Interdisciplinary Research in Music Media and Technology, School of Information Studies, McGill University
14:00 – 16:30 Médiation ouverte, réseaux sociaux
14:00 – 14:35 › Folksonomies to enhance the knowledge organization and management – Mihaela Banek Zorica, Universtiy of Zagreb, Faculty of Humanities and Social Sciences, Department of Information and Communication Sciences – Sonja Spiranec, Universtiy of Zagreb, Faculty of Humanities and Social Sciences, Department of Information and Communication Sciences – Tomislav Ivanjko, Universtiy of Zagreb, Faculty of Humanities and Social Sciences, Department of Information and Communication Sciences
14:35 – 15:10 › Observation participante à l’ère digitale : le projet “Mémoires visuelles”. – Ulrike Riboni, CEMTI – LAVUE – Raphaële Bertho, MICA – LHIVIC
15:10 – 15:45 › Médiation sociotechnique au sein de communautés d’apprentissage : l’usage de Twitter© dans la formation à distance. – xavier inghilterra, Information, Milieux, Médias, Médiations
15:45 – 16:20 › Les prestataires d’intelligence économique sur les RSN professionnels : recherche d’information et mise en scène/récit de sa professionnalité – Lucile Desmoulins, Dispositifs d’Information et de Communication à l’Ère Numérique, EA 4420

Mardi 30 avril 2013

HEURES ÉVÉNEMENT
09:30 – 10:40 Médiation et accès libre, open source
09:30 – 10:05 › Building Extranet Portal of Croatian Agency for Medicinal Products and Medical Devices as a Tool for Increasing Transparency, Efficiency and Collaboration in the Management of Pharmaceutical Regulatory Documentation – Arian Rajh, Agency for Medicinal Products and Medical Devices – Marko Drobec, Agency for Medicinal Products and Medical Devices – Hrvoje Stancic, University of Zagreb, Faculty of Humanities and Social Sciences, Department of Information and Communication Sciences
10:05 – 10:40 › Sites de dépôt en libre accès et formes de médiations : quelles évolutions ? – Camille Prime-Claverie, Dispositifs d’Information et de Communication à l’Ère du Numérique – Annaïg Mahé, Dispositifs d’Information et de Communication à l’Ère du Numérique
11:00 – 12:45 Les interfaces entre documents et usagers et les services associés
11:00 – 11:35 › Serious game et réécriture des savoirs : hétérogénéité des médiations documentaires – Sarah Labelle, Laboratoire des Sciences de l’Information et de la Communication – Aude Seurrat, Laboratoire des Sciences de l’Information et de la Communication
11:35 – 12:10 › Repérage d’images : en quête d’un nouveau modèle – Elaine Ménard, School of Information Studies, McGill University
12:10 – 12:45 › Assessing User Satisfaction with a System for E-learning Based on Dialogue – Vanja Slavuj, Department of Informatics
14:00 – 17:30 Veille, édition
14:00 – 14:35 › Editors’ Notes: A case-study in changed mediation – Michael Buckland, University of California, Berkeley, School of Information
14:35 – 15:10 › Diversification et renouvellement des métiers de la médiation : exemple de la veille sanitaire de défense – Marc TANTI, Centre d’épidemiologie et de santé publique des armées. Service de veille sanitaire
15:10 – 15:45 › Quelles mutations des pratiques de veille : Veiller, Surveiller ou Participer à la Veillée ? – Florence Canet, Laboratoire d’Etudes et de Recherches Appliquées en Sciences Sociales
16:00 – 17:15 Veille, édition
16:00 – 16:35 › LIS Students’ Diploma Theses as Digital Documents: Citation Analysis – Ivana Hebrang Grgic, Department of Information and Communication Sciences, Faculty of Humanities and Social Sciences, University of Zagreb – Ana Barbaric, Department of Information and Communication Sciences, Faculty of Humanities and Social Sciences, University of Zagreb
16:35 – 17:10 › Et la galaxie web devint plate – Vincent Mabillot, Université Lumière Lyon 2

 

———————————————————————
Version PDF de la présentation : Médiation sociotechnique au sein de communautés d’apprentissage : l’usage de Twitter dans la formation à distance. – Xavier Inghilterra, Laboratoire I3m (Information, Milieux, Médias, Médiations) :

 

Academic Excellence in 140 Characters • R. Junco

Rey JUNCO have been looking for such a study for a long time : “Today as I was scouring the web looking for resources for a paper I am working on I came across this awesome video hidden deep inside the million videos in YouTube. The video features a study conducted by some university professors on the potential use of social networking sites in higher education. It shows how one of the instructors used Twitter with his undergraduate students to consolidate what they learned in class and helped them when they were out of class. Besides providing some of the ways teachers can use social media to foster their students learning, the results of the study are also amazing. A higher percentage of undergrad students who participated in this Twitter experience were reported to have benefited from Twitter in their learning. I am sharing with you this video below and looking forward to your feedback.”

Despite the widespread use of social media by students and its increased use by instructors, very little empirical evidence is available concerning the impact of social media use on student learning and engagement. This paper describes our semester-long experimental study to determine if using Twitter — the microblogging and social networking platform most amenable to ongoing, public dialogue — for educationally relevant purposes can impact college student engagement and grades. A total of 125 students taking a first year seminar course for pre-health professional majors participated in this study (70 in the experimental group and 55 in the control group). With the experimental group, Twitter was used for various types of academic and co-curricular discussions. Engagement was quantified by using a 19-item scale based on the National Survey of Student Engagement. To assess differences in engagement and grades, we used mixed effects analysis of variance (ANOVA) models, with class sections nested within treatment groups. We also conducted content analyses of samples of Twitter exchanges. The ANOVA results showed that the experimental group had a significantly greater increase in engagement than the control group, as well as higher semester grade point averages. Analyses of Twitter communications showed that students and faculty were both highly engaged in the learning process in ways that transcended traditional classroom activities. This study provides experimental evidence that Twitter can be used as an educational tool to help engage students and to mobilize faculty into a more active and participatory role.

Monitorer son activité sur le web social | Acti

Ce SlideShare est édité par Christophe RAMEL de l’agence ACTI à l’occasion des 8ème rencontres eTourisme institutionnel. Les principaux outils de monitoring du web social y sont particulièrement bien exposés, constituant à ce titre un document de référence :

Sociotechnical mediation in learning communities: Twitter in distance learning

Proceeding at “Twitter and Microblogging: Political, Professional and Personal Practices”, Lancaster University, 10-12 April 2013, Lancaster, UK.

IMG_2058

Abstract :

Our proposed article highlights the potential of educational micro-blogging as a mediation system to support the process of distance learning. Noting that networking practices have invested heavily classrooms today, we postulate that this dynamic can be used to good effect to mobilize the active participation of learners and increasing their motivation. If social ties happening during training play a vital role in the learning process, Twitter is a device that is well suited to this paradigm shift by creating rich interactions from a singular model of communication.

A participant observation, conducted as part tutoral with level II students, is to place the learner at the heart of a pedagogical device allowing it to interact with peers and with the tutor during the course or off training time. In our research, immersion combined with playful community dynamics of social networks is a fruitful heuristic for individualized training pathways and suggest ways less academic promote informal learning.

After a review of the literature on educational potential of micro-blogging as in some leading universities, we describe our own use of Twitter in distance education and classroom training. If in our industrialization process of training the prerogatives of the tutor are evolving, social mediation is nonetheless essential because the use of information technology and communication education should not supplant the pedagogical. This mediation is a multimodal communication between tutor and learners based mainly on a LMS platform and blog dedicated using both the Twitter widget that displays the latest feeds. In this way, Twitter allows to effectively link teaching resources and users always ʺon lineʺ in a narrative style that is more akin to the domestic sphere of students.

But to win the adhesion of the largest number, so it is essential to get into the flow of our students practice, using their own socio-technical devices and finally to establish a lasting relationship without cleavage between academic and domestic practices : the interactions that are established during a confcall can also be extended outside training time in the private sphere. The tutor finally becomes a ʺfacilitatorʺ who will guide the community of learners to enable easier access to learning materials and to distinguish the relevant knowledge by acquiring good reflexes in information monitoring.

Our experiment shows, in the light of socio-constructivist theories, sharing and dissemination of information, through the use of Twitter, creating new collaborative methods and develop a culture of participation in communities of learners, like review groups in particular.

 

Sociotechnical mediation in learning communities: Twitter in distance learning at Twitter and Microblogging: Political, Professional and Personal Practices | Lanyrd.

Usages des dispositifs sociotechniques numériques

L’ambition générale de ce séminaire est de participer au renouvellement des problématiques en sociologie des usages. Il s’agit de poursuivre l’effort de recherche sur le concept de dispositif sociotechnique d’information et de communication (DISTIC), dans la perspective d’analyse et d’accompagnement des processus d’innovation.

Organisation du séminaire

  • Laboratoire Édition, langages, littératures, informatique, arts, didactique, discours (Elliadd), équipe Objets et usages numériques (OUN), Université de Franche-Comté, Montbéliard
  • Laboratoire Information, milieu, médias, médiation (I3M), Universités de Nice Sophia Antipolis et du Sud Toulon Var
  • Institut des sciences de la communication du CNRS (ISCC)

Responsables du groupe de travail

  • Jean-Claude Domenget, laboratoire Elliadd
  • Alexandre Coutant, laboratoire Elliadd, chercheur associé à l’ISCC
  • Nicolas Pélissier, laboratoire I3M, chercheur associé à l’ISCC
  • Paul Rasse, laboratoire I3M, chercheur associé à l’ISCC

Il prend la forme de quatre rencontres abordant les concepts de sociotechnique, usages et dispositifs :

> Inscriptions auprès de Jean-Claude Domenget et Alexandre Coutant / ELLIADD

ou sur le  Site de l’ISCC

 

Un monde en tout petit ? Twitter & le microblogging • Journée d’études I3m / Saint Martin Vésubie

affiche

A l’origine de la publication chez l’Harmattan, une journée d’étude avait été organisée à St Martin Vésubie (Alpes Maritimes) à l’été 2012 par Nicolas Pélissier, Alexandre Eyries et Gabriel Gallezot.

Programme :

1ère session : Usages socio-professionnels de Twitter

    • (Discutants : Louise Merzeau et Marc Mentré)
  • 9h30 : Tweet et sciences : la recherche académique à l’épreuve de Twitter (Gabriel Gallezot)
  • 10h : Médiation sociotechnique au sein de communautés d’apprentissage : l’usage de Twitter en formation à distance (Xavier Inghilterra)
  • 10h30 : Twitter : questionnement sur les usages par les professionnels de la communication (Frédéric Ely, Franck Debos, Daphné Duvernay)
  • 11h : Twitter, un nouveau lieu de légitimation des leaders politiques ? (Alexandre Eyries et Anne-Hélène Ubertini)

2ème session : Twitter, marges et périphéries:

    • (Discutants : Jean-Marie Charon-CEMS et Jean-Claude Domenget)
  • 11h30 : Twitter et la « curation » de contenus : nouvelles pratiques, nouveaux usages : (Vincent Lambert et Vanessa Landaverde)
  • 12h : Twitter comme nouvelle source des journalistes ou nouveau média concurrent ? (Nicolas Pélissier et Mamadou Diallo)
  • 12h30 : No Lebanon, no Tweet (Jacques Araszkiewiez, Emmanuel Marty)

3ème session : Twitter à la croisée des Medias et Cultural Studies

  • 14h-16h : table ronde avec Louise Merzeau (Université Paris Ouest Nanterre La Défense-TACTIC), Jean-Marie Charon (CNRS/EHESS-CEMS), Marc Mentré (Ecole des Métiers de l’Information) et Jean-Claude Domenget (IUT SRC Montbéliard-LASELDI).
  • 16h-17h : Echanges et réactions après la table ronde
  • 17h30 : Clôture de la journée d’études et remerciements aux participants.

Voici ma présentation à cette occasion :


How Twitter in the Classroom is Boosting Student Engagement

Cet article de G. Ferenstein a été publié en Mars 2010 dans Mashable ; il décrit l’expérience menée par Monica Rankin qui enseigne à l’Université du Texas (Dallas).

How Twitter in the Classroom is Boosting Student Engagement

Professors who wish to engage students during large lectures face an uphill battle. Not only is it a logistical impossibility for 200+ students to actively participate in a 90 minute lecture, but the downward sloping cone-shape of a lecture hall induces a one-to-many conversation. This problem is compounded by the recent budget cuts that have squeezed ever more students into each room.Fortunately, educators (including myself) have found that Twitter is an effective way to broaden participation in lecture. Additionally, the ubiquity of laptops and smartphones have made the integration of Twitter a virtually bureaucracy-free endeavor. This post describes the two main benefits professors find when using Twitter in lecture.

 

Increased Participation


 

During lecture, students tweet comments or questions via laptop or cell phone, while the TA and Dr. Rankin respond to a real-time feed displayed prominently in front of the room. Students who manage to live off the grid for 50 minutes can still pass in hand-written notes for the TA to tweet after class. 

 

Voir l’Article intégral in Mashable 

Les TIC ne changent pas (encore) notre façon d’apprendre | Éduveille

27 août 2012

C’est une des conclusions majeures d’un rapport publié par l’OCDE en juillet dernier, avec le soutien de la Fondation MacArthur, sous le titre Connected Minds: Technology and Today’s Learners.

Une publication qui donc interroge les liens entre technologies et apprentissage du point de vue des apprenants et qui cherche à savoir si le niveau d’adoption ou de dépendance à l’égard des technologies influence le rapport au savoir et les attentes en matière d’enseignement et d’apprentissage. Autrement dit, il s’agit d’examiner au plus près les recherches disponibles pour déterminer si oui ou non le décalage maintes fois dénoncé entre les pratiques personnelles et les méthodes de l’enseignement formel s’avère préjudiciable aux apprentissages ; si les jeunes issus de cette génération C comme connectés se sentent déphasés du fait que l’école, l’université ne misent pas davantage sur les TIC… des questions que je n’avais pas abordées directement dans ma revue de littérature sur les jeunes et les médias sociaux, mais auxquelles j’étais bien évidemment tentée de répondre “oui”.

Eh bien la réponse est globalement négative, même s’il convient de nuancer le propos, en particulier parce que le manque de recherche empirique, fréquemment pointé, ne permet pas de conclure définitivement, mais d’offrir plutôt un instantané. En l’état actuel des connaissances, donc, les discours courants sur la nécessité d’opter pour un changement radical de pédagogie en sollicitant les compétences que les jeunes développent en contexte informel, ne sont pas attestés par les travaux scientifiques disponibles

voir l’article de Laure Endrizzi : http://eduveille.hypotheses.org/4602

Usage de Twitter en pédagogie

Dans le cadre des Matinées E-Learning organisées par l’Université Jean Moulin de Lyon 3, Morgan Magnin de l’Ecole Centrale de Nantes présente l’usage qu’il fait de Twitter en pédagogie : http://suel.univ-lyon3.fr/webtv/voirvideo/1047/twitter/matinees-e-learning-twitter-morgan-magnin-lusage-de-twitter-en-pedagogie

The effect of Twitter on college student engagement and grades

L’article suivant a récemment complété ma bibliographie de recherche dans le cadre de dispositifs socio-techniques exploitant Twitter dans un cursus pédagogique.

→ Télécharger l’article en PDF

The effect of Twitter on college student engagement and grades

R. Junco,* G. Heiberger† & E. Loken‡

*Lock Haven University, Lock Haven, PA 17745, USA

†South Dakota State University, Brookings, SD 57007, USA

‡The Pennsylvania State University, University Park, PA 16802, USA

 

Abstract :

Despite the widespread use of social media by students and its increased use by instructors,

very little empirical evidence is available concerning the impact of social media use on student

learning and engagement. This paper describes our semester-long experimental study to determine

if using Twitter – the microblogging and social networking platform most amenable to

ongoing, public dialogue – for educationally relevant purposes can impact college student

engagement and grades.Atotal of 125 students taking a first year seminar course for pre-health

professional majors participated in this study (70 in the experimental group and 55 in the

control group). With the experimental group, Twitter was used for various types of academic

and co-curricular discussions. Engagement was quantified by using a 19-item scale based on

the National Survey of Student Engagement. To assess differences in engagement and grades,

we used mixed effects analysis of variance (ANOVA) models, with class sections nested within

treatment groups. We also conducted content analyses of samples of Twitter exchanges. The

ANOVA results showed that the experimental group had a significantly greater increase in

engagement than the control group, as well as higher semester grade point averages. Analyses

of Twitter communications showed that students and faculty were both highly engaged in the

learning process in ways that transcended traditional classroom activities. This study provides

experimental evidence that Twitter can be used as an educational tool to help engage students

and to mobilize faculty into a more active and participatory role.

 

Keywords :

cooperative/collaborative learning, learning communities, media in education, post-secondary

education, social media, teaching/learning strategies.

 

 

Twitter : un monde en tout petit ?

Inghilterra, X. (in press). Médiation sociotechnique au sein de communautés d’apprentissage : l’usage de Twitter dans la formation à distance, in Pelissier, N. et Gallezot, G. (dir.), Twitter : un monde en tout petit ? Paris, France: L’Harmattan, 2013.

PROGRAMME

8h45 : Accueil-café
9h15 : Ouverture de la journée d’études : Alexandre Eyries (UNS)
9h20 : Présentation du programme de recherche I3M par Gabriel Gallezot et Nicolas Pélissier (UNS), Responsables de programme.

1ère session : Usages socio-professionnels de Twitter (Discutants : Louise Merzeau-TACTIC et Marc Mentré)

9h30 : Tweet et sciences : la recherche académique à l’épreuve de Twitter (Gabriel Gallezot, UNS)
10h : Médiation sociotechnique au sein de communautés d’apprentissage : l’usage de Twitter chez Icadémie (Xavier Inghilterra, Doctorant USTV) :

Podcast de la présentation : 30mn

10h30 : Twitter : questionnement sur les usages par les professionnels de la communication (Frédéric Ely, Franck Debos, Daphné Duvernay, UNS)
11h : Twitter, un nouveau lieu de légitimation des leaders politiques ? (Alexandre Eyries et Anne-Hélène Ubertini, UNS)

11h-11h30 : Pause

2ème session : Twitter, marges et périphéries : (Discutants : Jean-Marie Charon-CEMS et Jean-Claude Domenget-LASELDI)

11h30 : Twitter et la curation de contenus (Vincent Lambert et Vanessa Landaverde, Doctorants, UNS)
12h : Twitter comme nouvelle source des journalistes (crowdsourcing) ou nouveau média concurrent ? (Nicolas Pélissier et Mamadou Diallo, UNS)
12h30 : No Lebanon, no tweet (Jacques Araskiewiez, UNS)

13h-14h : Déjeuner

3ème session : Twitter à la croisée des Medias et Cultural Studies
14h-16h : Table ronde à laquelle participeront Louise Merzeau (Université Paris Ouest Nanterre La Défense-TACTIC), Jean-Marie Charon (CNRS/EHESS-CEMS), Marc Mentré (Ecole des Métiers de l’Information) et Jean-Claude Domenget (IUT SRC Montbéliard-LASELDI).
16h-17h : Echanges et réactions après la table ronde
17h30 : Clôture de la journée d’études et remerciements aux participants.
Site du labo. : http://i3m.univ-tln.fr/Journee-d-etudes-Twitter.html

Nouvelles médiations

Dans notre corpus de recherche, l’immersion ludique constitue une heuristique féconde pour individualiser les parcours de formation et susciter l’intérêt des apprenants ; les travaux menés autour de la pertinence du jeu dans la pédagogie et ses effets mélioratifs sur la motivation nous amènent à considérer le Learning Game comme une alternative aux contenus purement académiques, pour partie responsables du décrochage et de l’abandon de la formation.
Au-delà d’un déterminisme technique béat, nous postulons qu’un dispositif sociotechnique qui conjugue pédagogie ludique et dynamique sociale favorise l’engagement et la motivation de nos apprenants pour constituer des situations d’apprentissage pertinentes et de véritables outils d’acculturation aux technologies du web 2.0.
Les Sciences de l’Information et de la Communication proposent en ce sens de multiples potentialités pour étudier les dispositifs d’apprentissage distant exploitant le Learning Games et les médias sociaux.